Moebius & Moi

Triste nouvelle du weekend, Jean Giraud alias Moebius nous a quitté… certain décès d’artistes nous touche plus que d’autres. Giraud / Moebius c’était pour moi mes premiers pas dans l’univers de la bande dessinée… à travers la lecture assidue des Métal Hurlant dont mon père faisait collection. C’était aussi ma première histoire d’amour, quelle ado n’a pas craqué sur le Lieutenant Blueberry.

Créateur de personnages fantastiques et plus que marquants tels que l’Incal, Arzach et le Major… avec la disparation de Moebius, c’est tout un pan de la Bande Dessinée qui fait son deuil.

A propos d’Arzach :

« A l’époque, Métal Hurlant vivait constamment dans le danger de mourir, racontait encore Moebius au Monde Magazine. Nous ne savions jamais si nous allions sortir le numéro suivant. La garantie de l’étonnement éditorial était notre propre étonnement. D’où ce personnage sans parole ni référence culturelle que je faisais le soir après le boulot – après Blueberry, quoi. C’était une façon d’être provocant. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s