Le jeune homme et la mort

« Quand je vois des danseurs qui, à 45 ans, se mettent à la chorégraphie parce qu’ils arrêtent de danser, j’ai envie de leur dire : «Mes chéris, si Mozart avait commencé à faire du piano à 45 ans, on aurait été bien embêtés : il est mort à 38 !», disait Roland Petit. »Petit hommage à ce chorégraphe et danseur talentueux, avec un extrait de son oeuvre la plus connue « Le jeune homme et la mort ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s